Journée du CEAQ

Enveloppementalisme technologique

Sous le titre d’« intelligence ambiante », Ambient Intelligence, un développement technologique est en train de naitre, qui va changer fondamentalement l’expérience de notre espace vécu et notre relation aux objets quotidiens. C‘est la vision d’un environnement sensible aux actions et aux besoins de l’homme. Le but est de construire un environnement technologique qui nous parait absolument naturelle. Il s’agit alors d’un enveloppementalisme technologique.

Il faut comprendre ce développement naissant tout d’abord comme phénomène spatial. Une approche philosophique et anthropologique doit porter l’attention sur le terme « ambiante ». Enveloppementalisme postmoderne : L’idée que Michel Maffesoli développe sous ce titre est que le « lieu devient lien » et qu’on peut décrire une « ambiance atmosphérique » qui est liée à l’espace et à partir de laquelle la vie sociale et la culture prennent forme. C’est dû aux technologies de l’Intelligence Ambiante que notre paysage quotidien se transforme et devient « smart » et alors « actif ». Une compréhension de l’espace en tant que sphère commune entre les hommes, mais aussi entre les hommes et leurs objets est nécessaire pour comprendre comment Ambient Intelligence pourrait et devrait fonctionner.

Adoptant ce point de vu de l’espace en tant que sphère partagée, qui mène aussi au discours d’écosophie, il faut se demander avec qui nous partageons notre Lebenswelt – ou bien avec quoi. Le concept d’enveloppementalisme ou d’écosophie – ou peut-être faut-il mieux de parler ici (avec Jean-Luc Nancy) d’écotechné – nous permet de penser ces assemblages technologique comme milieu, comme Welt, au lieu de les comprendre comme cadre externe et passif dans lequel nous arrangeons notre vie organique. Une idée obsolète, car elle exclut cette qualité d’ouverture dont ces nouvelles technologies ubiquitaires sont le comble : l’ouverture selon Gilbert Simondon envers d’autres machines, mais l’ouverture aussi envers l’homme, car – comme j’ai argumenté toute à l’heure – les actions et les interactions humaines et techniques s’entremêlent.

Paris, juin 2012

Write a comment

Comments: 0